Marilyn Monroe

MARILYN MONROE
LE SECRET DE L'AMÉRIQUE

Du 1er Avril au 2 Juillet 2023

Norma Jeane Baker et Marilyn Monroe disparaissent dans la nuit du 5 août 1962. Indissociables dans la mort, elles sont le fruit d’une enfance livrée aux familles d’accueil et aux orphelinats. Ignorant l’identité du père. Spectatrices impuissantes de la dégradation mentale de leur mère.

La première. Norma Jeane a louvoyé entre les villes exceptionnellement désertes de la Californie et les derniers fantômes de Francis Scott Fitzgerald. Car « la lumière verte de Jay Gatsby », celle de la Cité des Anges, ont été soufflées par le krach boursier de Wall-Street. Et si à New-York, la Croix Rouge distribue des soupes de légumes aux pauvres comme aux autres, à Los Angeles, les somptueuses villas se taisent pour eux.

Surgie de ce néant, l’âme charitable de Tante Anna qui conduit Norma Jeane à l’autel pour James Dougherty, un autre rescapé. Ces deux gosses ont besoin l’un de l’autre pour survivre. L’Amérique est en guerre.

UNE MARILYN COMME VOUS
NE L’AVEZ JAMAIS VUE

Marilyn Monroe

Au lendemain de la disparition de Franklin D. Roosevelt, l’improbable président des États-Unis, Harry Truman, confie à son secrétariat improvisé : « Malheureux ! Si vous cherchez un ami à Washington, je vous conseille vivement de vous procurer un chien ! » L’avertissement du petit homme du Missouri est tout autant valable pour Hollywood et ses mirages.  Mais Norma Jeane est sur la couverture d’un magazine vulgaire et se retrouve à dîner au Jilly’s.

Le redouté impresario Johnny Hyde lui ouvre les portes d’un royaume. Il l’aime en silence. Meurt le 18 décembre 1950, l’offrant aux premières lueurs de la gloire. Marilyn Monroe naît à cet instant.

Le 14 janvier 1954, elle épouse l’ancienne star du baseball Joe DiMaggio. Il promet de la protéger mais oublie ses propres démons. Leur amour ne dure que quelques mois. Le divorce est un déchirement.

Frank Sinatra, Dean Martin, Sammy Davis Jr, Peter Lawford la consolent. L’un d’eux lui présente le nouveau sénateur du Massachusetts. John Fitzgerald Kennedy est riche, intelligent, drôle, séduisant, ambitieux et marié depuis un an avec « Jackie ».

À Palm Springs, Marilyn lui assure son intérêt pour les droits civiques. Cite le courage de Rosa Parks en exemple et bien sûr celui du jeune pasteur Martin Luther King Jr. Kennedy l’écoute, sourit et tire sur son cigare cubain. Il ignore qu’en 1960 il sera candidat aux élections présidentielles, que son propre destin est en marche. En attendant, les voilà tous deux sous le ciel azur de la Californie évoquant les marches de la Liberté. Il découvre qu’elle n’est pas idiote, elle découvre que son engagement en politique est sincère.   

Son agent Paula Strasberg la maintient hors des flots, lui assurant la vie sauve parmi la bestialité de Hollywood.

En 1956, l’auteur de Mort d’Un Commis Voyageur, Arthur Miller s’intéresse à elle. Comme les autres personnages de ses romans. Il souligne les principaux caractères de sa personnalité, minimise ceux qui la rendraient « inoubliable ». Il s’est offert un caprice, « Le monde est une huître, mais on n’ouvre pas une huître avec douceur ».

Marilyn porte le fantasme de millions d’hommes Blancs, Noirs, gros, grands, maigres, petits, beaux, édentés, malins, racés, répugnants et le sien.

À Londres, feuilletant le carnet intime de son homme, elle est face à la supercherie. Des mots lâches. Plus encore que le comportement de Joe DiMaggio. Elle pleure. Regrette, « Jamais je n’aurais dû l’épouser ».

Six jours avant l’investiture présidentielle de JFK, elle fait ses adieux au dramaturge.

 Loin de la meute de Washington et de Hollywood, Marilyn trouve refuge dans Shakespeare, « Je produirai le Festival de Cinéma Shakespeare-Marilyn Monroe !… Je n’aurais plus jamais à me soucier des scénarios. Le plus grand des scénaristes ayant jamais existé travaillera pour moi…Je commencerai à interpréter Juliette…Je ferai une Juliette de quatorze ans, une vierge innocente mais dont la féminité naissante est fantastiquement sexy ! »

Finalement, le 19 mai 1962, au Madison Square Garden, elle s’exhibe presque nue devant les membres influents du parti démocrate. Ils ont payé 1000 dollars pour assister au gala du 45e anniversaire du président.

Assis au premier rang, John F. Kennedy se lève, la rejoint sur scène, « Je peux maintenant quitter la politique après un tel hommage ! » Dans la salle, le millier d’invités hurlent. Excités. Dans ce vacarme assourdissant, elle chuchote trois mots. Il sourit.

Un mois plus tard, sur le plateau de Something’s Got To Give, elle nage nue. Cette fois pour son public. Ceux qui assistent à ce moment sont incapables de choisir l’adjectif qui le décrit le mieux. Magique. Tragique. Épique.

Marilyn Monroe

Aux aurores du 5 août 1962, on les découvre sans vie. La police de Los Angeles, le FBI, les journalistes, le reste du monde recherchent la vérité : Qui a tué Marilyn Monroe ? Aucun n’ose : Qui a tué Norma Jeane ?

De Hyannis Port, John F. Kennedy savoure des œufs au bacon. Du transistor de la cuisine, il perçoit la voix émue du meilleur commentateur des journaux du matin. Le téléphone sonne. Il ne répond pas et laisse cet appel à George Thomas. Il se lève. Gagne les rivages. De la fenêtre de leur chambre, Jackie l’observe. Il semble lever une main vers le ciel azur. Pour se protéger les yeux de la lumière déjà aveuglante de Cape Cod. L’une des domestiques brise cet instant, « Madame Kennedy avez-vous entendu ? C’est terrible ! » Elle fait signe oui de la tête, allume la première cigarette de la journée.

Apprenant la nouvelle, Joe DiMaggio se souvient du moindre mot qu’ils ont échangé la veille par téléphone. Des larmes coulent sur son visage.

Et à des centaines de milliers de kilomètres de l’Océan Pacifique, du tombeau de l’ancien monastère saxon de Stratford -Upon- Avon, près de ceux d’Anne et de Susanna Hall, les vitraux et les pierres perçoivent une voix. Une brève réponse aux tourments des mortels : « C’est la règle commune tout ce qui vit doit mourir, emporté par la nature dans l’éternité ».

@Copyright Templar Presse Éditions 2022.

Expositions